fr
nl
de
en
Guide en ligne
des manuscrits médiévaux
Wallonie-Bruxelles

Manuscrit

Trésor du Prieuré d'Hugo d'Oignies aux Soeurs de Notre-Dame - NAMUR - sans cote

Contenus


Titre et/ou terme génériqueEvangéliaire du prieuré d'Oignies
Résumé du contenu et/ou incipitIncipit: Dominica prima in aduentu domini (en rouge). In illo tempore cum appropinquasset...
Contenu:
- temporal comprenant le texte des évangiles des dimanches et des féries (f. 3r-148v)
- sanctoral depuis S. Nicolas jusqu'aux offices de la S. Croix (f. 149r-174v)
- table du sanctoral (f. 175r-176v)

Description matérielle

Nature du manuscritvolume simple
Nombre de volumes1
Formecodex
Supportparchemin
Format (HxL en mm)315x220 (surface moyenne) / 195x130 (surface écrite)
Folios / pages178 f.
Reliuremédiévale
Langue(s) latin
Décoration* initiales ornementées (figuratives ou non), ornementation marginale (figurative ou non)
Signes particuliers ex-libris, notation marginale, notation musicale, table, réclame(s), rubrique(s)


Historique

Siècle13e s.
Datationvers 1230
OrigineCadre géographique: Belgique-Nord de la France
ProvenancePremière provenance médiévale: prieuré d'Oignies
Acquisition par l’établissement*confié aux Soeurs de Notre-Dame à Namur en 1819


Notes

Collection Trésor d'Oignies
Commentaire libreNombre de lignes: 20; Diocèse: Liège; Ordre religieux: Chanoines de Saint-Augustin; Décoration: initiales en bleu et rouge, ornement marginal à rinceaux (f. 11r) au bas duquel est représenté un personnage agenouillé tenant un phylactère avec le nom de Hugo; Reliure: d'époque, exécutée par Hugo d'Oignies et signée « Hugo scripsit intus questu foris manu », peau de truie, ais revêtus d'orfèvrerie, dos cordé, tranchefile, tranches dorées et antiquées au 17e s., signets; Information complémentaire: ms. de la catégorie « moyen-grand », de caractère luxueux et destiné à la lecture publique, la reliure a été réalisée au couvent d'Oignies, dans l'atelier de Hugo à qui l'on doit sans doute aussi la décoration, il est aussi fort probable que le codex ait été transcrit dans le scriptorium dudit couvent, ms. composé de 2 feuillets blancs, au début et à la fin, et de quaternions comptant normalement 8 feuillets, notation neumatique pour les évangiles de la nuit de Noël et de l'Epiphanie, rubrication effectuée par le copiste, indications marginales à l'intention du rubricateur dans une petite écriture cursive.


Source

Source P. Faider, Catalogue des manuscrits conservés à Namur, Gembloux, 1934, p. 557-558.
P. Hamblenne, « Le labeur du frère Hugo d'Oignies », in: Scriptorium, 1987, 41, p. 91-97.
X. Hermand, « L'Evangéliaire d'Oignies (Namur, Trésor des Soeurs de Notre-Dame), vers 1230 », in: R. Didier & J. Toussaint (éds), Autour de Hugo d'Oignies, Namur, 2003, p. 165-179.
J. Oliver, Gothic Manuscript Illumination in the Diocese of Liege (ca 1250-ca 1330), Leuven, 1988, 1, p. 133-134 (Corpus of Illuminated Manuscripts from the Low Countries, 2).
Auteur(s) de la ficheTHIEFFRY Sandrine [attachée au CIC / encodeur, correcteur] / VAN DEN BERGEN-PANTENS Christiane [attachée au CIC / superviseur]


logo CFWB
Avec le soutien de la
Communauté française de Belgique
logo KBR
Avec la collaboration de la
Bibliothèque royale de Belgique
logo scriptorium
Avec la participation de
Scriptorium/Bulletin Codicologique